Vancouver vue Canada Place

Un petit (long) moment que je n’ai pas pris le temps d’écrire par ici. Manque de temps, manque d’inspiration et surtout besoin de m’éloigner un peu du blog (il y a des périodes comme ça).

Il s’en est passé des choses depuis la dernière fois : un stop à Winnipeg, un autre à Ottawa puis un autre du côté de Montréal avant un retour en France pour Noël. Piouh ! On prend une grande inspiration : un dernier stop à Hawaï avant le grand retour canadien. Rien qu’ça les gars !

Et on y est : 19 janvier 2019 aéroport de Vancouver. On démarre notre seconde année de PVT.

Un mois maintenant que je suis revenue ici mais cette fois-ci avec Mr Angélique-Trips. Les débuts se passent plutôt bien et j’ai clairement envie de vous les partager.

L’appart’ dans West End –mazette–

A ce niveau, je crois que je fais partie des rares personnes pour qui la chance a souri avant même que je ne sois sur place. Ou plutôt pour qui Facebook a bien fait son job (comme quoi, y’a pas qu’des conneries qui tournent là-dessus).

En octobre, pendant mon mois découverte, quelques jours avant de partir pour Winnipeg, j’ai posté un message dans deux groupes Facebook dédiés aux croutards/PVTistes pour dire que je reviendrai en janvier « du coup si à tout hasard des personnes libèrent leur appart’ à cette période, je suis dispo’ pour visiter ». Bingo ! On me contacte pour visiter un appart’ dans West End –WOW–, dans notre budget –WOWWOW– et meublé –WOWWOWWOW.

Je le visite et hop c’est le coup d’cœur. Petit hic : je le visite seule. Et oui, Mr Angélique-Trips était encore à Yellowknife. Mais bon… C’est un coup de cœur quand même… Allé, je prends le risque de faire les papiers, je sais qu’il lui plaira. Affaire bouclée en 3 jours.

Le full-time ET permanent position

Arrivée à Winnipeg depuis quelques jours (finalement Winnipeg ce n’était pas tant l’arnaque que ça…), je regarde mon fil d’actualité Facebook et là, je vois qu’un frenchy partage une offre pour un poste de Recruteur Bilingue. Allé, je tente. Je lui envoie ma candidature. 1 semaine plus tard je fais le premier entretien, 10 jours avant Noël le second et je reçois mon premier cadeau en avance : en décembre, je venais de décrocher mon « full-time permanent position » et dans mon domaine. Incroyable.

Mon ressenti après 1 mois ? Je n’ai jamais eu autant l’impression d’avoir une vie après le boulot. Non en fait : j’ai bien une vie après le boulot.

Je fais du 8h00/16h00 (je travaille avec l’Est), je n’ai aucune pression de la part de ma manager (ou de mes Business Partners #bigupauxrh), je m’organise comme je le veux et pour le moment, ça me plaît bien.

Je reste toujours autant sur le c*l quand je vois ma manager partir à 15h30/16h00 sans prendre son PC : ouais les gars, elle aussi a fini sa journée. Punaise ! Que c’est bon ! On est loin du cliché français…

Mes rapports avec mon équipe sont plutôt bons. On s’apprivoise doucement mais sûrement mais j’admets avoir du mal avec certaines choses… J’en parlerai très certainement plus tard dans un prochain post.

Oui, je vous l’accorde : la chance m’a beaucoup souri. Mais je préfère dire que la roue a finalement fini par tourner #yellowknifejetaimeautantquejetedeteste 😉

Mr Angélique-Trips : il en dit quoi ?

Ceux qui m’ont lu quelques mois plus tôt on su que mon premier stop à Vancouver s’est fait en solo pendant que Mr continuait à travailler à Yellowknife.

C’est moi qui ai pris la décision de nous installer à Vancouver. Culottée. Pas vraiment. Je le connais parfaitement bien le gaillard et je savais à 1 000% que la ville lui plairait. Pour le moment je ne me suis pas trompée. Il prend doucement ses marques. J’aime jouer le guide touristique le week-end. Pendant sa première semaine, il a décroché 3 entretiens et à l’aube de notre premier mois ici, il démarre son nouveau job. Le rythme est fou. Dingue !

Et sinon l’impression ?

L’impression c’est toujours la même : un bien être inexplicable. Ouais, je vous jure les gars. C’est un peu c*lc*l de dire ça mais je me sens incroyablement bien ici. Peut-être que ça ne durera qu’un temps ou peut-être que c’est la nouveauté qui fait ça. Peut-être parce que je retrouve une vie « normale » mais p*tain ! Ça fait tellement du bien.

Hâte de découvrir la ville de fond en comble et de sillonner davantage la Colombie-Britannique. Hâte de partager tout ça avec vous. Et puis qui sait, on finira peut-être par parler plus en détails de mobilité francophone 😉

Vancouver ville de mon cœur, ville de mon 6ème appartement.

2