Great Slave lake de Yellowknife

Le 26 février 2018 on posait nos backpacks à Yellowknife. Au moment où j’écris cet article, j’ai mangé mon premier BBQ, la neige a disparu, la glace est en train de craquer et les aigles et mouettes sont arrivés: le printemps est bel et bien parmi nous.

D’après les gens d’ici, je suis arrivée à la belle période. En mars, les températures sont beaucoup plus clémentes que les mois précédents, la neige fait rarement son apparition et les activités hivernales sont plus agréables. Du coup, si tu décides de mettre les pieds à Yellowknife à cette période de l’année, je peux t’assurer que tu te régaleras avec ça :

  • Observer les aurores boréales

Tu veux aller au Canada pour observer les aurores boréales mais tu ne sais pas où ? Fonce à Yellowknife ! Je suis arrivée fin février, j’ai pu en observer dès mon arrivée jusque mi-avril (ce n’est pas pour rien qu’on dit que c’est la capitale d’Amérique du Nord pour observer ce phénomène sensationnel). Dingue sont les couleurs, dingue est leur intensité et surtout magique de pouvoir les regarder danser et s’entremêler comme ça, à l’œil nu. Pouvoir les regarder et les photographier à cette période de l’année est un vrai plaisir, à partir de fin mars oublie tes gants et ton manteau qui supportent d’habitude les -45.

aurore boréale à Yellowknife

aurore boréale dans les TNO

  • Arpenter la Route de Glace

Une de mes premières envies à mon arrivée à Yellowknife était de rouler et de marcher sur la fameuse Route de Glace. En hiver, les lacs gelés créaient de nouvelles routes, celles de glace. Dès le premier week-end j’ai eu la chance de les arpenter : sensationnel ! Un immense tapis de glace devant toi. Une épaisseur incroyable et d’une beauté inimaginable. A faire au moins dans sa vie.

La Route de Glace

route de glace à Yellowknife

  • Aller au Snowking’s Winter Festival

Comme tu le sais, en mars se déroule le Snowking’s Winter Festival. Un château de glace où pendant un mois tu peux assister à des évènements, des soirées et des activités. Il y en a pour tous les goûts. Tu peux également pleinement profiter du château : te prendre en photo à côté des carvings, profiter des toboggans de glace ou tout simplement déguster un bon chocolat chaud. C’est certain : le Snowking ne te laissera pas indifférent.

Le snowking's à Yellowknife

  • Patiner sur le Great Slave Lake

C’est à Yellowknife que se trouve le Great Slave Lake (27200 km² – deuxième plus grand lac des TNO). A cette période l’année il est complètement gelé : les avions atterrissent dessus, les Skidoo s’en donnent à cœur joie et les patins sont triplement conseiller. Patiner sur le lac restera un de mes meilleurs moments ici. Comme une sensation de liberté et une petite « adrénaline » à chaque fois. Imagines-toi au milieu d’un lac gelé où tu entends les craquements de la glace, maintenant mets-toi à penser « et si là d’un coup, la glace craque et se fissure : qu’est-ce que je fais ? ».

Patiner sur le lac gelé

  • Grimper jusque Cameron Falls

Cameron Falls se trouve sur l’Ingraham Trail. L’Ingraham Trail est très populaire à Yellowknife grâce à ses terrains de camping et ses lacs qui sont saturés pendant la période estivale.
Cameron Falls est une mini rando’ d’environ 30 minutes au milieu des roches. A la clé, une chute d’eau impressionnante (bon, d’accord, j’ai préféré la Chute Montmorency). En hiver tu l’auras compris : elle est gelée (elle aussi !). Crois-moi c’est plutôt sympa d’y aller t’y promener et de voir ce gros bloc de glace. Comme si le temps s’y était arrêté.

Cameron Falls

  • Visiter la grotte de glace

Quand je suis arrivée à Yellowknife je parlais de ma découverte du Yukon et de mon admiration face à la IceCave de Haines Junction. Plusieurs personnes m’ont dit « nous aussi on a une grotte de glace ! ». Allons-y ! Ce n’est pas très compliqué pour l’atteindre : prendre la direction du cimetière (oui, oui, tu lis bien). Elle est loin (trèstrès loin) de celle d’Haines Junction mais mérite tout de même l’attention.

Grotte de glace à Yellowknife

  • Fêter l’arrivée du printemps chez les Dene de Dettah

Terminer mars et célébrer l’arrivée du printemps dans la communauté de Dettah : voilà ce que j’ai fait. Avant de partir ils m’avaient tous assurés que cette expérience canadienne me marquerait à vie. Avec cette soirée je peux leur assurer qu’en effet, elle le sera. Jamais un instant je n’aurais imaginer vivre ce moment. Un moment unique. Les Dene ont pour habitude de fêter l’arrivée du printemps tous les dimanches de Pâques. A cette occasion, tout le monde est invité à partager un morceau de gâteau et surtout, danser. Danser sur les chants rythmés par le « Dene Hand ». Pas simple de trouver le rythme (quand je regarde les vidéos on dirait que j’ai un b*lais dans le c*l) mais tellement plaisant. Un seul mot, merci.

Dettah Dene qui chantent

 

J’espère qu’un jour tu décideras de te rendre à Yellowknife. Cette ville et ce coin du Canada vaut vraiment le coup d’œil. Nombreux sont les « Yellowknifers » qui nous ont ri au nez quand on leur disait que l’on ne resterait que deux mois. Ils n’avaient certainement pas tord : finalement on ne repart pas (tout de suite), la vie en a décidé autrement. Il est en train de réussir sa reconversion professionnelle et moi, j’ai démarré un nouveau boulot. Affaire à suivre.

Mot clés qui ont permis aux internautes de trouver cet article:

  • yellowknife que faire
0