C’était une nuit de novembre 2017. Je peinais à m’endormir, peut-être du à l’excitation ou à l’appréhension de ce grand départ qui approchait de plus en plus. Je réfléchissais encore et encore à ce grand (fou) projet. Les deux premiers mois étaient bouclés : Whitehorse. Mais deux mois ça passe vite : que faire et où aller pour la suite ?

Dans notre projet, l’idée de visiter et d’apprendre le Grand Nord était omniprésente. C’est tout naturellement que j’ai imaginé ce que pourrait être la suite de notre PVT avec la vie dans les Territoires-du-Nord-Ouest, ce territoire voisin du Yukon. Pendant cette nuit de novembre j’ai fouiné sur Internet. La piste du HelpX et du Workaway je l’ai vite écartée car très peu d’offres… Je me suis tournée vers des combinaisons de mots-clés et BIM (☺) : je me retrouve sur la page du Snowking’s Winter Festival.

culture-glace

Le Snowking’s Winter Festival est LE festival à ne pas manquer à Yellowknife. Il dure tout le mois de mars et se passe dans un château de glace ! A compter de janvier, une crew de dinguo construit le château sur une partie du Great Slave Lake complètement gelée et enneigée. Mais attention, ce n’est pas n’importe quel château : c’est le genre de château où la Belle au Bois-Dormant aurait très bien pu y déposer son dressing.

Cette nuit de novembre je me prends le culot et contacte Cold Snap (tous les membres de la Crew ont un surnom). Du tac-au-tac elle me répond. Les messages fusent, elle me dit que oui ils sont toujours à la recherche de bénévoles. Elle répond à mes questions, elle m’explique les différents jobs et hop, c’est confirmé : nous serons bénévoles pour le Snowking’s Winter Festival. Durant tout le festival nous serons Courty Hard.

cours-chateau-glace

Bon, ok être bénévole pour un château de glace c’est cool mais où loger pendant toute la durée ? J’ai rapidement compris et je me suis rendue compte que si tu recherches quelque chose à Yellowknife, tout se passe sur Facebook : il existe des groupes pour tout et n’importe quoi. Cold Snap me conseille de poster un message dans un de ces groupes et c’est le précieux conseil : un message, une prise (et quelle prise !).

Le 26 février nous arrivons à Yellowknife. Première visite du château le 28. L’euphorie est là : à 30 et 26 ans nous avons l’impression d’en avoir en réalité 6. Nous sommes comme des gosses. Les yeux écarquillés ++, nous sourions et rigolons comme de grands béta mais pouah que c’est ouf de se retrouver là.

Le 3 c’est l’ouverture du festival. Rapidement nous nous faisons avec notre casquette de Courty Hard. Notre job consiste à surveiller les enfants (et les adultes !), veiller à ce qu’ils ne grimpent pas n’importe où et ne courent pas pour éviter de se blesser. Il y a des toboggans (de glace) alors nous devons veiller à ce que les descentes soient réalisées en sécurité. Et puis il y a ces soirées. Ces évènements le soir, plus sympas les uns que les autres ou plus surprenants les uns que les autres. Nous avons la chance d’en profiter.

slide-chateau-de-glace

A l’heure où j’écris cet article le festival est fini, le château a fermé les portes de sa 23ème édition. A partir de maintenant, il va disparaître en emportant avec lui tous mes moments, tous nos moments.

J’écris cet article avec une certaine nostalgie. Grâce à ce château j’ai pu avoir au moins 1000 sourires et rires chaque journée de bénévolat. J’ai pu apprendre comment construire un château de glace (bon ce n’est pas demain que je me lancerais dans la construction). J’ai fait de formidables rencontres et certainement la plus mémorable, celle avec ces Inuits.

licorne-chateau-de-glace

Mars est passé à folle allure. Parfois je (on) ronchonnais d’aller me geler les fesses pendant 5h00 dans ce « fucking castel ». Mais finalement, avec du recul, une expérience qui restera, j’en suis sûre, sur ma merveilleuse liste de souvenirs. Merci le Snowking’s Winter Festival.

sculpture de glace

 

0