Bénévolat PVT au Canada

J’écris cet article et dans quelques semaines sonnera la fin de ma (notre) première année de PVT. Déjà. En 1 an des tonnes de choses se sont passées et j’ai vécu de sacrées expériences. Ici, j’aimerai faire une rétrospective de toutes ces expériences et précisément : celles en bénévolat. Oui, elles m’auront apporté quelque chose de différent, pour au final en tirer un bilan. J’ai envie de vous le partager.

Yukon – Whitehorse : 2 mois chez Jenna et Trevor

  • 1er janvier au 26 février 2018 – Mission : Housesitter

Première expérience de bénévolat. Les débuts sont timides (imagine en plus que je parlais anglais comme une vache espagnole) et une semaine ensemble pour nous montrer les tâches qui nous attendent. On aidera le papa de Jenna (Papi) dans ces tâches. Sous les -28 quotidien on aura récuré des cages à lapins et le poulailler (on aura fait des blagues pas drôles sur leur c*** qu’on aura envoyé à nos copains) et changé leur eau devenue glaçon en moins de 5mn top chrono, ramassé des œufs congelés, sorti Bella et Nix tous les matins (parfois perdu Nix pendant des heures). Et puis, on aura appris à se servir efficacement d’une pelle pour déneiger et il faut le dire… On aura passé de bons après-midi à se prélasser dans le hot-tub.

Territoires-du-Nord-Ouest – Yellowknife : 1 mois avec Snowking et 1 mois dans un B&B

  • 5 mars au 26 avril 2018 – Mission : Courty Hard et aide/gestion d’un B&B

Le mois de mars je (on) l’aurais passé au Snowking’s Winter Festival dans le château de la Belle au Bois Dormant, l’expérience tu la retrouves ici. Et puis en avril, c’est au B&B Blue Raven que l’expérience volontariat a continué. Ici, avec Tessa et Mike gestion d’un B&B et d’une clientèle sont au rendez-vous. Rapidement la confiance est donnée. Préparation des petits déjeuners, des chambres, nettoyage de la maison et entretien et tout ça, en autonomie parfois même pendant plusieurs semaines. Parfois Tessa est agaçante, elle part dans tous les sens, ne termine pas toujours ses phrases ou ses idées mais rapidement elle devient attach(i)ante.

Colombie-Britannique – Vancouver : 1 mois à « Beverly Hills »

  • 6 au 31 octobre 2018 – Mission : entretien général de la maison

Le 6 octobre après une expérience d’Housekeeper à Banff et 13h00 de bus plus tard, j’arrive à Vancouver en pleine nuit. Je ne sais pas pourquoi mais j’avais un bon pressentiment avant de commencer ma mission et je ne m’étais pas trompée. J’atterrissais chez Ed et Karen, un couple de retraités à la 60ène bien tassée vivant à West Vancouver, le « Beverly Hills » de Vancouver (en 1 mois je n’ai jamais vu autant de Lamborghini passaient devant ma fenêtre, des maisons plus grosses les unes que les autres et à celle qui aura la meilleure vue sur Vancouver). Je les aide dans les tâches ménagères et mon plus gros kiff aura été de décaper, de poncer et de remettre en peinture les encadrements de fenêtres (oui, ça m’est arrivé de rêver à une reconversion professionnelle). LA mission où le respect, la transparence et l’honnêteté étaient de rigueur. Un vrai deal. Un très beau souvenir.

Manitoba – Winnipeg : 15 jours avec Estefano

  • 3 au 17 novembre 2018 – Mission : s’occuper d’Estefano

La mission de volontariat qui me vaut l’idée de cet article. La dernière mission (normalement) que l’on aura faite, ici au Canada et celle qui nous aura le plus déroutée.
Notre rôle était de s’occuper d’Estefano : l’amener et aller le rechercher à l’école, lui faire faire ses devoirs et jouer avec lui en attendant que ses parents rentrent du travail (le top serait de lui parler en français car il est en immersion mais il déteste le français). Estefano est un petit équatorien qui a débarqué à Winnipeg il y a un plus d’1 an avec ses parents. La raison ? « On a quitté notre pays pour offrir une vie meilleure à notre fils. En Equateur c’est difficile, il y a beaucoup trop de corruption ». Ses parents ont tout plaqué et sont repartis de 0 (le papa a repris ses études et la maman a travaillé à Walmart alors qu’en Equateur ils avaient leur propre agence de tourisme). Ils ont choisi Winnipeg « car ici, au Manitoba c’est apparemment plus facile pour obtenir la Résidence Permanente ». Et BIM ! La mission où tu te prends en pleine face ces problèmes d’immigration. Ces raisons qui poussent tous ces gens à quitter leur pays et à espérer une vie meilleure.

Et vous savez quoi ?

Vous savez ce qui a été fabuleux avec toutes ces expériences ? C’est qu’elles m’ont (nous ont) permis de grandir. Sans elles, mon ouverture d’esprit et mon regard sur les choses de la vie n’auraient pas été les mêmes aujourd’hui. Oui parfois ça a été ch*ant et je me demandais ce que je f*utais là. J’avais une dégaine à faire fuir Mr Angelique-Trips tous les matins. J’ai maronné plein de fois (surtout quand tu grattes des crottes de lapin par -30 ou que tu récures les chi*ttes) et voulu prendre mes clics et mes clacs mais finalement je ne l’ai jamais fait. J’ai eu la chance de tomber, pour la plupart, chez de belles personnes et elles m’ont offert en retour (sans même s’en rendre compte) bien plus qu’un toit, une douche, un lit et un couvert.

Grâce à elles « partage » et « ouverture » ont pris tout leur sens. Je suis devenue moins égoïste et plus compréhensive. Je me pleins moins et me contente de peu (j’ai été la première étonnée de ce changement même si je n’étais pas un robot de surconsommation). J’ai appris à être plus tolérante et à m’interroger davantage. C’est bizarre mais ces expériences m’ont transformé.

Ces expériences te transforment car tu vis avec de parfait étranger, dans un autre pays, avec une autre langue et avec une autre culture. Leur comportement et leur réaction parfois tu ne les comprends pas (parfois même tu ne comprends pas leur propos) et pour tout ça tu t’interroges, tu essaies de comprendre et tu observes. Et petit à petit ton ouverture d’esprit fait son nid ☺ . Magique. Vivre l’expérience du bénévolat à l’étranger je le recommande à 1000 %, c’est peut-être le plus beau des voyages.


Psss’t : si toi aussi l’aventure du bénévolat te tente, retrouve des millions d’offres, partout dans le monde, sur HelpX et/ou sur Workaway. Et puis, parce-que c’est toujours cool de lire des retours d’expérience, retrouves-en des tonnes ici.

2